Béatrice Machet , Duo de gens - pierres

 

        II

 La parole pense      la pensée parle

 au milieu de ses berges la rivière

      textuelle suit son cours

 

 ses inflexions      ses rapides     ses cascades

 ses eaux      dormantes et selon les saisons ses

 empêtrements de sens       ses mousses ses

 végétaux embarqués      ses oxygénations diverses

 mais à bulles

 

            le plastique nullement subsidiaire mais

substance à fondre  en pâte  à dérouler tel un film

avec ses qualités alimentaires non digestibles

                           la mimétique  la réflexive

l'herméneutique

  et caetera et caetera et caetera depuis les sources

  ça finira        par faire un grand tout

 

[...]

 

Les gens-pierre peuvent se dire poètes de liaisons

qui opèrent     électriques et magnétiques

bien qu'ils ruminent une affaire d'enzymes

de gaz

 

  une affaire de mastication de

      manducation entre les berges ses reflux 

      oesophagiens dans le corps littéral et second        à la fois

 sans cesse recombiné  en motifs de gens-pierre

  

  une sémiotique transfigurée

 

 

 

 

 

 

Béatrice MACHET,Henri BAVIERA,

Duo de gens-pierres,p.17,20,2014