Samedi 28 Janvier

La sinusite prend la place de la douleur morale, on dira qu'elle s'en détourne, et que ce n'est pas plus mal, même si c'est pénible. Journée remplie des petits bavardages de l'enfant, des jeux et des rires insouciants. Il ne voulait pas sortir de sa cabane -baignoire mais la faim l'a ramené à la raison. Les phrases ne cessent d'évoluer, il se fabrique de petites histoires à propos de tout et profite de tout ce qui attire son attention... En soirée, il a inventé la danse de l'enfant nerveux...Une sorte de piétinement frénétique propulsé par un rire à pleines dents... hilarant et efficace contre le ressassement d'idées tristes. La nuit tombée, la sinusite a repris sa faction mais le sommeil arrive... Je vais aller dormir...