Journal Privé | 18 Septembre 1996

 

Le coeur se  sature d'amour

comme d'un sel divin qui le conserve

Victor HUGO

 

 

Ombre des dents de l'homme aux lèvres bleues

Le corps humain s'en va de dos vers sa disparition

La pensée n'est plus qu'un tas de linge sale

La peinture tout ce qu'il nous reste de chair

 

Le pape Innocent X éclaboussé de sang hurle dans sa pous-

sette d'infirme.

Dieu a raté son coup. Et la cire de mon visage coule.

Une différence infime sépare le vivant du cadavre.

 

Abîmer le réel pour le rendre visible... En irait-il ainsi de

notre histoire ?

 

Jean-Michel MAULPOIX | Domaine Public | Mercure de France | 1998 | p.46